Vous êtes ici : Accueil > Outils de l’enseignant > Démarches et gestes professionnels > Apprendre à écrire et à rédiger - Regard du CNESCO
Publié : 15 avril

Apprendre à écrire et à rédiger - Regard du CNESCO

Le jury de la conférence de consensus Cnesco-Ifé/ENS de Lyon a remis ses recommandations. Écrire plus, écriture à plusieurs, travailler le brouillon, écrire à l’heure du numérique... Retrouvez les 10 recommandations phares du jury en cliquant sur le lien ci-dessous.

A l’école maternelle...
"L’élève n’a pas besoin d’être lecteur pour commencer à écrire. Au contraire, les premiers écrits permettent d’améliorer les premiers apprentissages de la lecture : les élèves peuvent ainsi comprendre le lien entre une écriture et sa correspondance sonore. Pour cela, il est possible de prendre appui sur leurs tentatives d’écriture de ce qu’ils entendent.

Exemple
L’écriture approchée : lorsque l’élève essaye d’écrire « robe » :
S’il écrit « R », l’enseignant peut lui proposer la 2e consonne : RB
S’il écrit « RB » l’enseignant peut lui proposer d’ajouter la 1re voyelle : ROB
S’il écrit « ROB », l’enseignant peut lui proposer l’orthographe exacte : ROBE

De plus, les élèves identifieront d’autant plus les lettres de l’alphabet qu’ils maîtriseront le geste d’écriture. L’apprentissage du geste a donc toute son importance à l’école maternelle."

Voir en ligne : CNESCO - Écrire et rédiger : un bilan scientifique et 10 recommandations phares